Suite du journal de bord des artisans au pays du confinement avec Philos’Sophia – créatrice upcycling de bijoux

sophia
Sophia
  • Où elle était pendant l’annonce du confinement ?
  • Comment a t elle vécu la nouvelle ?
  • Comment a t elle vécu le confinement ?
  • Et qu’est ce qui restera ?
  • Et comment va se passer le déconfinement ?

As-tu vu venir le confinement et dans quel esprit as-tu reçu la nouvelle ?

Je pense que confinement a été pour moi une bonne nouvelle , oui c’est étrange de dire ça , mais après une année très dense entre les expositions , les évènements, la création , mon deuxième métier d’enseignante de design et surtout mon rôle de mère , le confinement arrive au bon moment pour apprécier à nouveau la valeur du temps et surtout reposer mon corps et mon esprit, tout simplement me retrouver.

Comment t es tu  organisée pendant ce confinement ?

table de travail
en cours de création

Ma journée est divisée en trois parties , la matinée je donne des cours en vidéo conférence, le début de l’après-midi les devoirs avec mon fils et le reste de la journée jusqu’au soir est consacré pour ma marque entre création, communication et  les commandes.

Qu’est-ce qui restera de ce confinement ?

La valeur du temps , c’est la notion la plus importante de  ce confinement , se donner le temps pour apprécier tout ce qui nous entoure , familles, travail….. Ce confinement nous a prouvé que les valeurs humaines sont au dessus de tout et les gens commencent à changer leurs manières de consommer en privilégiant le made in France, les marques éthiques et j’espère que ça restera après le confinement.    

collier

Qu’est-ce que tu as changé déjà ?

Ma manière de travailler ,  je suis beaucoup plus organisée qu’avant le confinement , mes objectifs sont plus claires et surtout je suis plus apaisée pour bien attaquer le déconfinement.

Comment tu  vas mettre en place le déconfinement et comment tu vois les prochains mois ?

La situation est encore flou concernant le déconfinement et l’évolution du virus, je préfère ne pas prendre trop de risque en m’engagent dans des expositions et des ventes direct , je vais privilégier la communication et les ventes en ligne, c’est vrai c’est un peu l’inconnu surtout quand on est des jeunes marques mais il faut voir le bon coté de cette situation en avançant doucement mais surement en suivant le rythme de la situation.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

efficitur. leo. libero ut felis dictum consequat. porta. consectetur vulputate, elit.