Suite du journal de bord des artisans au pays du confinement – Thomas BRAC

Pour chacun de mes invités que j’ai rencontré derniérement, j’ai posé les questions suivantes :

  • Où ils étaient pendant l’annonce du confinement ?
  • Comment ils ont vécu la nouvelle !
  • Comment ils ont vécu le confinement ?
  • Et qu’est ce qui restera ?
  • Et comment va se passer le déconfinement ?

Thomas BRAC est graveur à Nantes, le plus rapide à répondre.

Dans quel esprit as- tu reçu la nouvelle du confinement ?

Je pense que c’était la bonne chose à faire, cela ne m’a pas trop inquiété et j’ai juste l’impression que tout le monde est en pause au même moment. Comme tout le monde est dans le même cas, cela va. Mes clients sont patients du coup …

Où étais tu à l’annonce du confinement ?

A Nantes

Comment t’es-tu organisé pendant ce confinement

Le matin, je vais à l’atelier de 8h30 à 13h, l’après midi je me consacre au dessin, à la gestion d’entreprise comme la comptabilité, le site, la stratégie et les projets, la 3D, le design jusqu’à 20 h. En fait, je n’arrête pas. Mon ancien patron me disait que c’est quand on a pas de travail qu’il faut travailler plus ! C’est le cas.

Qu’est ce qui restera de ce confinement ?

Des projets jusque là mis de côté qui auront avancés, plus de clarté, moins de trésorerie aussi du coup mais ca va.

Comment organises-tu ton déconfinement? Comment vois tu les prochains mois ?

Je vais éviter les particuliers et me concentrer sur les projets en cours et les clients professionnels. Je vais mettre en place une sorte de sas de déconfinement / nettoyage pour les pièces qui arriveront de nouveau.

Qu’est ce qui a changé ?

Pas grand chose… mon rythme juste !

gravure Tous avec nos artisans
No Comments Yet

Comments are closed

sed massa libero id accumsan ante. elit.