Toujours aux Philippines Episode #8

Nous sommes arrivés à El Nido hier. Demain nous allons nous balader en scooter afin de découvrir les alentours afin de se trouver un endroit sympa pour passer Noël . Palawan a été plus belle destination au monde en 2018

Ici c’est repos, balade en bateau et en scooter, le meilleur moyen de décompresser. Nous repartons en Indonésie le 1 et 2 février si le volcan ne nous en empêche pas.

Nous sommes, depuis quelques jours, tout au nord de Palawan dans une petite ville qui se nomme El Nido. C’est une ville connue pour être hyper touristique. Je ne vous cache pas que l’on avait une petite appréhension en y arrivant car généralement on a tendance à fuir ce genre d’endroit.

Et bien, tout le monde nous vantait Port Barton avec son calme et sa douceur de vivre et critiquait El Nido devenu trop touristique, trop de monde, trop cher…

Qu’elle n’a pas été notre surprise en découvrant cette petite ville. Tout d’abord, le lieu est paradisiaque. On en a pris plein la vue en arrivant par le van. Et oui, nous avons pris un van que l’on a partagé avec d’autres passagers car avec le bus, c’était vraiment trop compliqué. Il fallait revenir sur nos pas d’environ 100 kms pour repartir ensuite vers le nord.

Ceci dit, je pense que le bus est quand même plus agréable car notre conducteur s’est pris pour un pilote de formule 1 et en pleine montagne, je ne vous décris pas le mal au cœur. On avait tous envie de vomir.

Comment vous décrire El Nido ?

C’est un enchevêtrement d’îles et de pics, le tout baignant dans des eaux translucides avec un dégradé de bleu digne des plus belles cartes postales !

Alors oui, El Nido est touristique (même si la ville n’est vraiment pas très grande ! ) mais l’avantage, c’est qu’il y a des infrastructures dignes de ce nom (contrairement à Port Barton) et vu qu’il y a de la concurrence, il y a plus de choix au niveau des prix.

Vu que nous ne pouvons toujours pas nous baigner à cause de nos infections (je souhaite d’ailleurs la bienvenue à Dan qui a rejoint notre groupe d’éclopés !! Seule Inès est une Warrior), nous avons loué des mobylettes et sommes allés sur la pointe nord de l’île! Les villages sont moins authentiques que San Vincente mais les paysages sont juste magnifiques. Cette montagne de verdure qui vient côtoyer la mer turquoise, ses vues sur les îles et îlots aux alentours, ça nous a émerveillé tout le long de la balade.

Par contre, les plages se méritent dans le nord de El Nido. Les routes, enfin chemins seraient plus adéquates, sont vraiment pourries (désolé mais y a pas d’autre mot !) et limite dangereux entre sable, caillasses et gadoue. Mais heureusement, nous sommes de supers pilotes (mes chevilles ? Elles vont toujours aussi bien !!)

 Nous sommes quand même pressés d’aller voir ce qu’il y a sous l’eau car je suis sûr que l’on ne va pas être déçu. Nous avons prévu d’aller faire un tour de bateau (quand nous serons tous d’aplomb) et voir ses merveilleuses îles qui nous entourent.

Dan nous a fait une belle frayeur hier soir avec fièvre, gonflement des ganglions… Du coup, on a passé notre matinée dans un dispensaire médical avec prise de sang et perfusion d’antibiotiques (quand je vous dis que les moustiques et les sandflies sont méchants par ici) mais bon, plus de peur que de mal. D’un autre côté, un autre typhon est passé au nord de l’île et il pleut depuis hier alors la sortie bateau… c’est pas pour maintenant.

Sinon, notre noël à El Nido !!?? On en parle !! Comment dire !! On avait choisi El Nido pour Noël car c’était touristique. A vrai dire, je ne sais pas si c’était un bon choix !!

L’apéro au coucher de soleil, rien à dire, c’était magnifique. Dommage, ça ne dure pas toute la soirée de Noël !!

Les gens étaient, pour la plupart, enfermés dans leur hôtel de luxe. Ceux, comme nous, dont le petit hôtel n’avait rien de prévu pour Noël, erraient dans les rues pour trouver un restau.

  • 2 choix: un restaurant international qui propose un menu très moyen à 200€ sans les boissons
  • Un restaurant Philippin qui propose un buffet de noël (enfin un buffet !! De Noël, je ne suis pas tout à fait sûr !!) pour environ 30€, boissons comprises.
  • Et avec chanteur, s’il vous plaît !!

On a choisi le Noël Philippin. Tant qu’à mal manger, autant ne pas se faire mal au porte monnaie et goûter à l’ambiance locale. On n’a pas été déçu (surtout au niveau ambiance !!) Le chanteur était très moyen, comme le repas d’ailleurs !!

Dan a sympathisé avec des Philippins venus de Puerto Princesa pour les fêtes, histoire de gagner un peu d’argent en vendant des bracelets. Avec nous, ce qu’il y a de sûr, ils n’ont pas gagné d’argent ! Ils ont ont tenu à nous offrir des bracelets pour nous remercier d’avoir passé du temps avec eux et de leur avoir offert quelques bières ! C’était limite gênant car on sait qu’ils ne gagnent pas grand chose et que leur vie est difficile mais ils ont tellement insisté qu’on ne se sentait pas de refuser leur cadeau. Cela nous a fait chaud au cœur et nous étions contents de passer un moment avec eux. Ça nous a mis du baume au cœur en ce réveillon de Noël passé loin de notre famille !

Alors, qu’avons nous fait depuis Noël ?

Des ballades à mobylettes à El Nido jusqu’au 30 décembre.

Les ballades, c’étaient surtout au nord de El Nido, vers la plage Duly beach, connue pour sa tranquillité et … parfois ses vagues !! C’est la seule plage de surf de l’île !! Du coup, John s’en ait donné à cœur joie ! Merci au typhon du 26 décembre ( j’aurais jamais pensé dire ça un jour !!) qui a donné de bonnes cessions de vagues !!

Pendant que John s’éclatait dans les vagues, nous étions à la recherche de petites plages désertes, de petits coins de paradis. Et ben, on a vite compris pourquoi les plages étaient désertes !! Rien que pour accéder à Duly beach, il faut environ 20 minutes de conduite galère (gadoue, sable, gravier, pentes énormes et trous de partout !). Pour les autres plages, faut compter le double de temps pour la plus proche, le triple pour la suivante avec des chemins similaires voir pire.

Pourtant, il y a des gens qui vivent près de ces plages !! On se demande comment ils font pour vivre aussi éloignés de tout avec une route si galère !! plus de 2 heures aller retour pour le magasin le plus proche dans des chemins impossibles !! On rejoignait ensuite John pour une pause « hamac » et le dernier jour les enfants ont testé leur équilibre sur une sangle ! Pas facile mais bonne crise de rire !

Le 30 décembre, départ pour Puerto Princesa pour fêter le nouvel an en « ville » (vous vous souvenez, c’est la capitale, enfin le plus grand village de l’île!!) Nous en avons profité pour visiter les environs que l’on n’avait pas eu le temps de faire la première fois.

Pour le réveillon du nouvel an, direction Bay View (je ne sais pas si vous vous rappelez, j’avais pris une vidéo des militaires en train de rapper !… et des ados en train de draguer !!). Enfin, c’est LE point de rendez vous de ceux qui veulent passer un bon moment.

Et effectivement, nous avons passé un bon moment qui s’est terminé avec un petit concert sur la place. Vous avez vu !! Nous ne sommes pas trop dépaysé !! Il y a même la Tour Eiffel !!

Pour bien commencer la nouvelle année, on s’est dit qu’un pneu crevé au milieu de nulle part serait assez sympathique !! Ben oui, en 2019, on a eu la panne 4×4 au milieu de nulle part en Australie, fallait bien innover en 2020 !! Bon, heureusement, au milieu de nulle part en Asie, ça n’existe pas vraiment. Mais Dan a quand même dû pousser la mobylette sur 5 kms en pleine pente (et montante bien sûr la pente, sinon ça ne serait pas drôle)

Du coup, on s’est arrêté chez le 1er réparateur. Manque de chance, il était parti … je ne pourrais pas vous dire où, je n’ai pas vraiment retenu la ville !! Même s’il n’y a pas vraiment de jours férié aux Philippines, on s’est vite rendu compte que le 1er janvier était quand même un jour au ralenti. Heureusement, le 2ème réparateur a accepté de nous aider car lui non plus n’était pas ouvert. Je crois qu’il a eu pitié de nous !! En fait, le problème était un trou dans la chambre à air au niveau de la valve. Un peu naïve, j’ai cru qu’en 15 minutes le problème allait être réglé ! Ben pas du tout en fait !! Il a fallu 1h15 !! Environ 50 minutes pour le trou au niveau de la valve et 25 minutes de plus qu’ il s’est aperçu qu’il y avait un autre trou ailleurs ! On a un peu discuté avec lui mais son anglais était assez limité. En parlant avec lui, on a appris qu’il avait 7 enfants. 2 filles et 5 garçons !! Quand il nous a donné le prix de la réparation, on a cru à une blague! On lui a fait répété au moins 3 fois pour être sûr ! 2€ !!! 2€, le tarif horaire n’est vraiment pas cher !! Du coup, comme c’était un jour férié et qu’il nous a bien aidé, on lui a donné le double. Mais même en payant le double, on avait l’impression de le « voler » vu le travail fourni. Un vrai travail à l’ancienne. Et puis nourrir 7 enfants avec un tarif horaire aussi bas, pas facile !!

Pour se remettre de nos émotions, petit dîner dans un restau très sympa au milieu des mangroves et face à la mer avec un super coucher de soleil en prime !!

Aujourd’hui, nous sommes revenu à El Nido. Et nous allons enfin pouvoir nous baigner et faire du snorkeling !! Nous sommes tous guéris (ou presque : Inès « la warrior » vient de se choper un rhume)

C’est parti pour la ballade en bateau tant attendu de El Nido !! Tout le monde est opérationnel, plus de petits bobos et l’eau de mer va nettoyer les narines de Inès qui a encore un peu le nez qui coule ! Seul point qui noircit un peu le tableau et pas des moindres : notre appareil photo qui va sous l’eau n’est plus étanche ! Pas de photos des poissons et coraux.

Le propriétaire de l’hôtel, qui est italien et très sympa, nous a dit qu’il y aurait moins de coraux qu’à Port Barton et Coron (Coron est notre prochaine destination après El Nido). A nous de juger !! Nous sommes prêt !

Après une belle matinée à se promener d’îles en îles (island hopping) et à faire du snorkeling (nous ne sommes pas d’accord du tout avec le proprio de l’hôtel, les fonds marins sont très beaux et il y a plus de poissons !!), nous faisons une petite pause repas sur la plage. Un grand merci à l’équipe du bateau qui a dû transférer le repas du bateau à la plage sans tout renverser ! Ils sont trop fort ces Philippins.

L’après midi a été aussi sympa que la matinée. Peut être même plus car nous avons été sur une plage vraiment magnifique « Hidden beach ». C’est une plage de sable blanc cachée au milieu des falaises. Bien sûr, l’eau du lagon est translucide et d’une couleur à tomber à la renverse tellement c’est beau. Un endroit unique et exceptionnel !! Rien que pour ça, la ballade valait le coup !

Quelques photos de cet après midi. Sur la dernière photo, c’est le village de El Nido vu du bateau

Dire que la veille au soir, nous n’étions même pas sûr de pouvoir faire ce tour là en bateau (en tout, il y a 4 tours en bateau à faire sur El Nido mais celui que nous avions choisi était considéré comme le plus beau) à cause de la mer qui était trop agitée. On nous proposait de faire un autre tour. Il a fallu attendre le matin même pour la confirmation de la Ballade. L’organisation aux Philippines n’est pas vraiment leur point fort. Il faut s’armer de patience !! Dan a fait beaucoup de progrès même s’il y a quelques rechute de temps en temps !!

Par exemple, notre tour en bateau était prévu à 09h. Le guide est venu nous chercher à l’hôtel à 08h30. Jusque là, tout va bien. Il a appelé un tricycle pour qu’il nous dépose au port. Manque de chance, il n’avait pas dit au chauffeur du tricycle pour qu’elle agence il travaillait. Et là, petit problème car des centaines de personnes attendent sur la plage et nous ne savons pas quel groupe intégrer. Finalement, on retrouve le guide sur la plage au bout de 20 minutes qui nous assigne à un groupe. Il est maintenant 09h, l’heure du départ mais on voit bien que les bateaux ne sont pas près à partir. Imaginez vous une centaine de bateaux garer en rang d’oignons sur 4 niveaux sans aucun chenal pour sortir. Et ben, ils ont trouvé le moyen de remplir les bateaux du 1er rang face à la plage. Et à votre avis, quel rangée de bateau ont il fait partir en premier ? Je vous le donne en mille. Le 1er rang !!!?? Au final, nous sommes partis à 10h30. Pas grave mais on aurait presque envie de les aider à s’organiser !! Dire que l’on se plaint de l’organisation en France ! Là, je dois dire que nous avons trouvé les champions du monde !!

Le lendemain, départ pour Coron en speed boat. Nous aurions pû prendre le ferry mais après quelques lectures sur les blogs, nous avons vu que ce n’était pas si simple. Et oui, eux aussi font du surbooking !! C’est pas parce que tu as un billet que tu es sûr de partir !! Enfin si tu donnes quelques billets, tu peux parfois passer devant tout le monde et prendre la place de quelqu’un d’autre. Du coup, quitte à donner quelques billets en plus, autant prendre un bateau où on est sûr de partir (et pas au détriment d’une autre personne !!). En plus, le speed boat met 3 heures au lieu de 5h. Pas négligeable !!

Le voyage fut … long, très long. Je ne suis pas particulièrement sensible au mal de mer mais je dois dire que là, j’ai eu vraiment mal au cœur !! J’avais l’impression que mon estomac avait pris l’option « saut à l’élastique » illimité pendant toute la traversée !! Nous avons prévu 3 jours sur Coron. 2 jours pour explorer les lieux et 1 jour pour la ballade en bateau.

Nous avions prévu de faire notre tour en bateau dès le lendemain et louer des mobylettes les 2 jours suivants. Finalement ce sera l’inverse car contrairement à Palawan, il y a concurrence entre les différentes agences qui proposent les tours en bateau. Les agences ne proposent pas toutes la même chose et pas au même prix. Du coup, on préfère se laisser le temps de la réflexion. Coron est plus touristique que El Nido. Je me suis bien fait avoir, je croyais que c’était l’inverse !

Du coup, les balades en mobylette sont moins authentiques. Pas beaucoup de plages sur cette île et les seules avec du sable sont tout au nord à 75km !! Vu que l’on ne s’est pas levé hyper tôt le 1er jour (ben oui, ça fatigue le mal de mer !), la visite de la plage se fera plutôt le 2ème jour !

No Comments Yet

Comments are closed

sed consequat. nec eleifend in facilisis