Rencontres au salon Bijorhca en janvier 2020

Rencontres

Cette année, ce salon a été d’une grande nouveauté pour moi. Précédemment j’avais dit que j’y allais 2 fois par an pour repérer des marques, des professionnels, des tendances, et autres. Cette année, le salon a changé de lieu , même s’il est toujours à Porte de Versailles, il est dans les nouveaux bâtiments… avec une sacrée superficie au sol. Ca ne change rien pour les professionnels qui sont toujours là mais cela m’a permis de redécouvrir des stands et une nouvelle orientation du salon et de ce fait j’ai rencontré plus de mondes et ces rencontres en mode plus brèves et sur site sont différentes et surtout j’ai aimé aussi les questionner, évoquer les parcours et leurs métiers de chacun.

Alors oui le son est celui dans un environnement bruyant et cela s’entend. Mais les découvertes sont là pour ma part. et les photos ne sont pas toujours d’une grande qualité et cela a l’avantage de me l’avoir fait comprendre.

THOMAS AURIFEX…..attention génial !

thomas aurifex
Thomas Aurifex

https://www.thomasaurifex.com

Aussi parlons de mes rencontres, je parlerai de mon coup de cœur perso pour Thomas Aurifex. Parler avec Thomas , c’est comme monter dans une fusée avec moteurs atomiques et autres et décoller ! Autant dire tout de suite qu’il est un touche à tout brillant avec tellement d’idées à la minute et surtout dans la nuit à élucider des mystères , à faire des plans sur la comète et à refaire le monde. C’est intense quand on lui parle car de mon côté, je ne suis pas sûre d’avoir toujours tout compris et tout suivi. Par contre j’ai compris son côté OVNI en joaillerie. Car il a capté des trucs bien évidemment en autodidacte et en se formant sur le tas . Son génie vient de son côté « Hors caste » et « Hors norme » que ce soit pour les créations joaillières et aussi le côté lapidaire.

Alors maintenant Faites attention à lui et à ces prochaines œuvres car il est sur la planéte joaillerie et il y découvrira son graal s’il le souhaite. Bien sûr ces créations ne sont anodines et s’adressent à des client.e.s qui aimeront ces bijoux comme œuvres d’art ou de collections Mais ne résumez pas son art qu’à son extravagance. Ca serait dommage et le restreindrait un maximum. Ces volumes, ces formes lui donnent une structure à l’heure actuelle moderne et déjà on est dans la démesure. Tout ça, il le fait seul et bien guidé par sa fantaisie et son sérieux et surtout sa jeunesse… Impertinente et Géniale. BRAVO

NB : les photos prises ne sont pas à la hauteur. J’en suis désolée.

JULIETTE ARDA … dans le bleu de ses yeux

JULIETTE ARDA

Dans le bleu des yeux de Juliette je me suis perdue et je l’ai écoutée me parler de son métier, de son parcours. Incroyable ce talent ! formée en Ecosse, ca m’a épatée. Je l’ai vue un nombre d’heures incalculables auprès de son établi pour faire le rendu qu’elle voulait. Juliette est formatrice à Aix en Provence sur les métiers de la joaillerie. Dans ces yeux, j’ai vu combien la formation est importante et comment elle transmet dès maintenant, la considération qu’elle a aux autres. J’ai aimé sa pédagogie, sa force de persuasion, sa curiosité des choses, des méthodes d’apprentissage, des matières à travailler. Sa fibre artistique est sûrement due à sa formation en Ecosse sur un campus qui regroupe tous les arts et créent des passerelles entre toutes les matières et elle fait partie intégrante de son œil et regard sur la joaillerie.

J’ai vue travailler la raie manta avec la méthode « imprononçable » Mokume-game. C’est une méthode japonaise , celle-ci est proche du damas. On assemble par soudage plusieurs couches de métal qui à force d’être travaillé ensemble forment un motif décoratif proche de celui de la nervure d’un arbre. pour plus de détails voir le lexique.

http://formation-bijouterie.fr Transmettre et valoriser les arts et techniques de la bijouterie. Certaines techniques artisanales rares, très peu enseignées en France, tendent à disparaître. Nous les faisons revivre en les employant dans des créations contemporaines ou en les associant aux nouvelles technologies.

http://formation-bijouterie.fr/

https://www.instagram.com/explore/tags/institutdesartsdelabijouterie/

VICKIE MAX …..incarnée la séduction

Xongqi pour VICKIE MAX

J’ai déjà rencontré Xongqi pour les perles qu’elle rapporte et pour son parcours en gemmologie. C’est la détermination faite femme, la méthode incarnée, comprendre, savoir retranscrire les créations, être au plus prés d’un détail, d’une idée. Elle sait faire et elle le dit et elle fait bien avec méthode, intérêt dans tout ce qu’elle touche. Elle a le souci du détail, des choses à faire, à savoir faire. Elle est créatrice de ces propres collections, organisatrice, fait les choses à son idée avec méthode et sensible aux détails qui font la différence. Elle a l œil sur la qualité et le graphisme du métal pour l’acier qu’elle utilise. Elle se soucie de tout et se forme quand c’est nécessaire pour connaître son sujet,la maière qu’elle utilise et atteindre le but fixé.

La légèreté de Zongqi est dans les plumes qu’elle a dessiné, son coup de dessin et le rendu. Celui du motif crocodile est parfait et ce n’est pas facile à reproduire …le motif craquelé du crocodile est souvent mal fait et grossier. Ici sur les bijoux, le rendu est bien fait, bien équilibré.

https://www.instagram.com/vickiemaxfrance/

Estelle Lagarde… si jeune et si talentueuse

Estelle Lagarde

https://www.facebook.com/pg/Estelle-Lagarde-jewelry-drawing-167571923809999/posts/

Si jeune et si talentueuse ! comment c’est possible de savoir si bien dessinée ? Le parcours d’Estelle Lagarde est simple et plus complexe qu’il n’y paraît mais comme elle est timide et réservée, elle ne m’en dira rien et on ne s’étendra pas sur le sujet. Il faut la questionner sur son métier pour voir ces yeux pétillés, voir ses yeux vous parler avec amour de ces pinceaux, ces couleurs. Son humilité est grande comme son talent. Son coup de pinceau est technique et cela fait toute la différence et cela rend son dessin autrement intéressant. Difficile de le croire ! mais écoutez la parler de ses travaux. Elle a le cœur de partager son art et de transmettre déjà. Les projets se font et arrivent. Elle y travaille. Estelle sait vous captiver quand elle parle de son travail. Derrière ces années de travail, elle sait parler des difficultés à se lancer seule mais à être à l’aise avec la solitude aussi pour peindre. Estelle peint pour les plus grandes maisons de la Place Vendôme et trouve compliquée quand il s’agit de répondre à des demandes moins exigeantes.

Si jeune et si talentueuse… je vous dis !

PHILOS’SOPHIA par Sophia

Je souhaite à tout le monde de rencontrer Sophia une fois dans sa vie car si à ce moment là, vous avez besoin de comprendre le monde, Sophia saura trouver les mots justes avec les siens et son histoire et vous remette en perspective.

Sophia de Philos’sophia

Elle sait parler de son Histoire de vie, de femmes, de tissus, de précieux, de transmission, de génération, de fils d’or. Elle m’a aidée à comprendre la différence entre upcycling et recyclage. Après vous ne vous tromperez pas et vous comprendrez mieux sa démarche. les bijoux ont toujours une histoire ; ceux de Sophia font partie de la grande Histoire et la petite Histoire des familles. D’ailleurs les collections s’appellent Histoires numéro 1… numéro 2…numéro 3.

En parlant avec elle, j’ai traversé les époques, la mer, les dunes pour comprendre sa vision du monde et de sa vie. Sophia est multiple, designer, professeur. Tout est aligné dans ses valeurs comme la transmission et son histoire de vie et de génération. Ca matche et ça mixe comme pour ces collections et ces matières souvent précieuses , les galons, rubans des ateliers de couture qu’elle récupère et à qui elle donne une autre vie ou des costumes fait en fils d’Ors… Tout commence et finit par le fil… à vous d’être relié.e.s si vous le souhaitez.

DADIOGAOSAI …. en direct de Taiwan

L’entretien à 3

C’est une jeune femme de Taiwan qui vient exposer pour la première fois à Paris. Ma première rencontre a été un coup d’œil rapide et des questionnements sur cet objet étrange : des nœuds en cuir et en forme de volutes et boucles ou passent et repassent la laniére, 2 bandes de cuir enserrant le cou et une autre au niveau de la taille sans parler de ce motif entre les seins… Tellement étrange… Tellement fascinant… Et un nom pas très facile en plus.. .DADIOGAOSAI. Je vous laisse découvrir ce que signifie ce terme… On l’évoque dés le début de l’entretien. SURPRISE…. SURPRISE.

Assurément moderne et emprunt au passé revisité et interdit après l’époque de Mao un étrange art, celui du lien en cuir. Cet art est ancien et ceux qui savent encore le pratiquer sont des religieux dans des temples. Une attache de collier de chien et un tour de taille déstabilise la femme que je suis, et portée par elles 2, ca a de la superbe, quelle dextérité, quel stratagème pour un seul lien en cuir ; cela me rappelle les serrures et les coffres chinois avec tout le mystère qu’il y a autour et dans la philosophie. C’est une première de faire cet interview à 3 et en mandarin. J’ai laissé volontairement la voix de cette jeune femme tout du long. dans cet interview, il est question de libérer le corps des femmes ou des hommes aussi Libérer physiquement, moralement des diktats dans lequel nous nous enfermons et dans lequel nous sommes enfermés. Ce message est intemporel, le même sur tous les contine

La séduction est de rigueur différemment et elle m’a séduite et vous ? Qu’en pensez-vous ?

https://www.dadiogaosai.com/about

https://www.instagram.com/dadiogaosai/?hl=fr

merci de votre visite à bijorhca
Merci de votre visite
No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

id, eget Donec ante. ut Praesent mattis consequat.